Accompagnement pédagogique

Accompagnement pédagogique tout au long de l’année

Pour la 3ème année consécutive, l’association Quenouille et Tambourin intervient dans la classe pour l’inclusion scolaire (CLIS) de Marie-Christine Calvez à l’école Saint-Paul d’Auch (32). Après le Roman de Renart, sont travaillées l’expression corporelle (théâtre, gestuelle, prise de parole) et l’expression artistique (confection de masques animaliers, réalisation de dessins/peintures, chants…) mais également  l’histoire, la lecture, les mathématiques… pour des synetes écrites par les enfants sur les contes de leur enfance. Ce spectacle sera présenté à toute l'école lors de la fête de fin d'année.

Professeur des écoles, éducateur spécialisé, responsable pédagogiques : contactez nous au 05 62 65 00 18 pour échanger sur votre projet !

 

Accompagnement pédagogique tout au long de l’année

Pour la 3ème année consécutive, l’association Quenouille et Tambourin intervient dans la classe pour l’inclusion scolaire (CLIS) de Marie-Christine Calvez à l’école Saint-Paul d’Auch (32). Après le Roman de Renart, sont travaillées l’expression corporelle (théâtre, gestuelle, prise de parole) et l’expression artistique (confection de masques animaliers, réalisation de dessins/peintures, chants…) mais également  l’histoire, la lecture, les mathématiques… pour des synetes écrites par les enfants sur les contes de leur enfance. Ce spectacle sera présneté à toute l'école lors de la fete de fin d'année.

 


 

Le Roman de Renart

Projet pédagogique mené dans la CLIS de l’école Saint-Paul au cours de l’année 2014/2015

Fiche à destination des professeurs des écoles

Résumé : Pour la seconde année consécutive, l’association Quenouille et Tambourin intervient dans la classe pour l’inclusion scolaire (CLIS) de Marie-Christine Calvez à l’école Saint-Paul d’Auch (32). Au cours de cette année scolaire 2014/2015, le thème fil rouge choisi en concertation avec l’enseignante est le Roman de Renart, à la fois pour la variété et la richesse des contes qui le composent mais aussi pour leur accessibilité aux enfants. Stéphanie Bon, alias Dame Marie Honnête, comédienne et marionnettiste, intervient régulièrement en classe, d’octobre à juin. Lors des séances qu’elle anime, sont travaillées l’expression corporelle (théâtre, gestuelle, prise de parole) et l’expression artistique (confection de masques animaliers, réalisation de dessins/peintures, chants…) des élèves. En outre, Marie-Christine Calvez s’appuie au quotidien sur le Roman de Renart dans le cadre des apprentissages scolaires (histoire, lecture, mathématiques…).

Public : Enfants de 7 à 11 ans

Durée : Stéphanie Bon intervient sur dix séances, qui s’étalent sur une année scolaire.

Méthodologie :

  • Au cours du premier trimestre, l’enseignante commence par introduire le Roman de Renart en lisant aux élèves quelques histoires choisies. En vu du spectacle de fin de premier trimestre (La grenouille qui avait une grande bouche, voir détail dans la rubrique « Principales productions »), les enfants choisissent un animal et travaillent sur ce qui le caractérise (son cri, sa façon de se déplacer) avec Stéphanie Bon.
  • Au second trimestre, les enfants choisissent définitivement un animal du Roman de Renart, qu’ils vont réellement « investir » et dont ils vont approfondir le caractère. La fabrication des masques démarre en janvier et s’étale sur plusieurs séances jusqu’en avril. Il s’agit de masques en plâtre, moulés sur la tête de l’enfant, peints puis rendus réalistes par l’ajout de fourrures et de poils. Ces masques seront utilisés lors du spectacle de fin d’année. Parallèlement, les exercices de théâtre sont approfondis : choix des textes à apprendre, des mots à utiliser, travail de l’arrivée sur scène, du placement, de l’articulation et de la voix…
  • Le troisième trimestre voit aboutir le projet. (à compléter)

Objectifs / intérêts pédagogiques :

L’intérêt du Roman de Renart comme outil pédagogique se manifeste dans plusieurs domaines pour :

  • développer la culture humaniste de l’enfant : identifier des périodes de l’histoire (Moyen-Âge), des personnages (Clovis, Charlemagne, Saint Louis), des évènements (les croisades, le vase de Soisson) ;
  • lui permettre d’acquérir des repères littéraires : lire des œuvres majeures, établir des liens entre les textes (Roman de Renart et Fables de La Fontaine), découvrir les contes et histoires d’animaux dans la littérature jeunesse ;
  • renforcer la pratique des Arts : distinguer les catégories de création artistique (dans la littérature, la musique, l’architecture, la sculpture, la danse, la tapisserie), réaliser une maquette de château fort, mettre en place des ateliers d’enluminure, de peinture à l’œuf (tempera) et d’écriture à la plume.
  • développer le langage oral et enrichir le vocabulaire : choisir les mots pour se présenter à la classe, au public, identifier avec exactitude les traits principaux et le caractère de son personnage (le trompeur, le trompé, le fourbe, l’hypocrite, le perfide, le crédule, le trop confiant…), élaborer des fiches mémoire et les enrichir au fil des lectures en utilisant un langage de plus en plus précis…
  • favoriser l’écriture et encourager la lecture : écrire, avec ou sans aide, des histoires concernant le personnage que l’on travaille, regrouper ces écrits pour réaliser un livre à relire devant la classe et les parents, relire les textes collectifs ou individuels élaborés en classe à haute voix.
  • illustrer des problèmes mathématiques : proposer à l’élève des problèmes en lien avec le Roman de Renart (compter les moutons, les œufs des poules,…).
    L’enseignant peut ainsi relier les activités mises en œuvre lors de la venue de l’intervenante avec les compétences propre à son cycle. En outre, la conduite d’un projet collectif exige de la part des élèves patience, attention, écoute de l’autre et coopération. En tant que fil rouge, le Roman de Renart permet de fédérer les différentes personnalités de la classe et d’apprendre le « vivre ensemble » (s’accepter les uns les autres, rendre possible les moments d’apprentissage).

Enfin, un dernier objectif vise à fédérer et impliquer davantage le groupe de parents.